1) Définition

La mémoire à court terme correspond à la rétention* temporaire de l'information en cours de traitement. Sa fonction est de permettre un stockage temporel et en même temps d'effectuer un certain nombre de traitements. Le registre à court terme semble avoir une capacité de stockage limitée, mais avec une vitesse de stockage et de lecture très rapide.

2) Explication

L'information en mémoire à court terme est maintenue activement. Le traitement qu'elle effectue consiste à maintenir l'information disponible le plus longtemps possible sous forme de révision mentale et permettre la liaison avec les informations de la mémoire à long terme. Les activités de recherche en mémoire à long terme et de recodage de l'information pour faciliter le passage en mémoire à long terme fait appel à la notion plus récente de mémoire de travail. Le registre à court terme semble utiliser un codage de l'information acoustique ou phonologique.

3) La mémoire de travail : une sous-partie de la mémoire à court terme

Une partie de la mémoire à court terme correspond à la mémoire de travail. La mémoire de travail permet de réaliser des manipulations cognitives sur des informations maintenues temporairement. C'est un système de mémoire transitoire impliquant simultanément les opérations de stockage et les opérations de traitement (garder présentes à l'esprit les informations nécessaires pour raisonner, comprendre une phrase ou la construire, calculer de tête) :

- Le stockage : les informations arrivent tout d’abord dans l’administrateur normal celui-ci sélectionne les informations, il coordonne et contrôle les opérations de traitement des systèmes esclaves. Il y a deux systèmes esclaves :

- la boucle phonologique* qui est responsable du stockage des informations verbales.

- le calepin visuo-spatial* qui lui stocke les informations visuelles et spatiales.

img164

schéma de la coordination des opérations de traitement de la mémoire de travail

image004

schéma de la boucle phonologique

- Le traitement : effectivement les informations passent de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme grâce à la mémoire de travail. Pour que ce passage s’effectue il faut que l’encodage soit approfondi, ou que l’information soit répétée ou encore si le sujet montre une valeur affective à celle-ci.

Cette mémoire est de courte durée. L'information est simplement maintenue quelques secondes pour permettre la manipulation des données nécessaires à la réalisation de la tâche en cours.

Le test des chiffres présenté dans l'introduction correspond tout à fait à l'évaluation de la mémoire à court terme