La mémoire à court terme (et donc également la mémoire de travail) faisant appel à des informations récentes voire immédiate sollicite une partie du lobe frontal, à savoir le lobe préfrontal (en mauve sur le schéma ci-dessous).

                                                   img170